Nous aimerions aborder la proposition ELD soulevée par le CTA dans un article récent sur truck news.com et saisir en même temps l'opportunité de nous présenter à ceux qui ne nous connaissent pas encore.

Nous sommes la Fédération canadienne des transports (FCT-CFT), notre mandat est de représenter les chauffeurs, les propriétaires exploitants et les employés face au gouvernement fédéral dans trois dossiers cruciaux:

      1 Nous voulons que notre métier soit reconnu comme un métier de compétences professionnelles.

      2.Nous voulons harmoniser les lois et les règlements dans tout le pays (et nous voyons une possibilité d'harmonisation avec les États-Unis)

      3 Nous voulons que les lois (par exemple contre le double courtage) qui sont déjà en place soient appliquées.

Nous grandissons rapidement en nombre et en ressources pour atteindre ces objectifs et nous sommes en train de croître dans tout le Canada.

Nous croyons que nos mandats sont les piliers de la prochaine étape pour créer un ordre professionnel pour notre métier. Notre ordre professionnel pour les conducteurs qualifiés serait là pour assurer nos conditions de travail de base et un niveau de professionnalisme dans l'industrie.

Plus les gens se joignent à nous, plus notre voix est forte, plus nous pouvons rassembler de ressources et plus les gens travaillent ensemble sur les différents projets nécessaires pour atteindre notre objectif, plus vite nous y arriverons.

 

Les vrais problèmes de sécurité ne vont pas être résolus avec ELD, en fait ce qui va arriver ensuite, c'est que les gens qui prennent ces décisions vont se rendre compte que les problèmes sont toujours là et chercheront à implémenter de nouvelles règles, peut-être réduire les heures de travail comme en Europe, etc. À moins de nous lever et de travailler ensemble pour évoquer les vrais problèmes avec des solutions.

Ce qui se passe, comme beaucoup ont déjà exprimé: une industrie qui tourne dans le mauvais sens depuis des décennies, les enchères des prix des voyages, les coupures de prix de plus en plus bas, les clients qui ne veulent pas payer ou mettre une main-d'œuvre et une logistique efficaces dans le processus de chargement et de déchargement, tout le monde jongle avec des morceaux en espérant qu'il ne tomberont pas, les conditions de travail se sont détériorées, les gens ne se soucient plus de rien, le manque de communication, remettant les conséquences de la plupart des erreurs sur les chauffeurs sans compensation. Et maintenant nous sommes confrontés à une fausse crise où on nous dit qu'il y a une pénurie de chauffeurs, entre alors en jeu l’usine à viande qui attire de nouveaux chauffeurs à la douzaine, amenant même des gens de l'étranger à signer des contrats dérisoires pour leur emploi et leur logement. Tous ces nouveaux conducteurs sont jetés sur les routes sans suivi approprié.

Tout le monde a sa propre version des règlements, tout le monde sait que nous (les chauffeurs) sommes tenus de suivre toutes les règles et règlements dès le processus d'embauche, mais cela ne dure pas une semaine qu'on nous dit autrement. C'est une bataille constante pour les conducteurs de tenir tête à ces messages contradictoires, de respecter les règles, de compenser le manque de soucie et de communication de la logistique et de s’assurer une quantité de travail décent, car dans de nombreux cas, il y a des conséquences s’ils ne respectent pas la règle `` de ne pas suivre les règles``.

Ajoutez à cela l'idée brillante et constante de la logistique d'envoyer les conducteurs directement dans le trafic à l'heure de pointe serré dans le temps (alors que la logistique les faisait attendre pendant des heures pendant qu'il n'y avait pas de trafic). Logistique ou clients qui prennent de 3 à 7 heures pour charger ou décharger 2 palettes parfois et ne permettent pas aux véhicules de rester sur leur propriété alors que les chauffeurs n’ont plus d’heures de conduite de disponible pour se rendre à un endroit sécuritaire ...

Ajoutons aussi que le nombre croissant de nouveaux conducteurs sans formation dans les conditions difficiles de conduite au Canada serré entre une horloge pour respecter les délais et arriver à l'heure pour un arrêt sécuritaire pour se reposer, manger, prendre une douche sans avoir de billet tout en s'assurant de conduire suffisamment chaque jour apporter un chèque de paie à moitié décent pour payer les factures et la réalité d'un nouvel employé qui essaie de faire sa marque mais qui n'est jamais vraiment apprécié et sera toujours remplaçable d'autant plus que l’usine à viande est ouverte à temps plein maintenant.

 

Alors pourquoi faire apparaître l'ELD plus rapidement? Pourquoi l'appliquer à d'anciens modèles de véhicules déjà conformes aux normes u.s.? Pourquoi encore essayer de faire des règlements différents de ceux des États-Unis? Pourquoi prétendre que l'ELD réduira les collisions? Ce n'est pas là que réside le problème. La seule chose que nous pouvons voir de conséquence dans cette proposition est qu'elle va creuser l'écart entre l'exploitant propriétaire et les grandes entreprises.

Nous sommes à ce stade où nous devons créer de vraies solutions et non de nouveaux problèmes. L'industrie s’en va de pire en pire, et rien de ce qui a été tenté dans le passé ne l'a améliorée.

À la fédération, nous nous opposons à cette proposition, car nous ne croyons pas que cela résoudrait les problèmes de sécurité auxquels notre industrie fait face. Nous travaillons à harmoniser les règlements partout au Canada et, idéalement, avec les États-Unis. Créer un programme d'apprentissage obligatoire dans tout le pays pour que les conducteurs soient formés et reconnus comme un métier spécialisé. Nous voyons les problèmes et travaillons actuellement sur les solutions.

Venez nous rejoindre et participez activement à la solution.

Nous vous remercions

L'équipe de la Fédération Canadienne du Transport

  • Facebook Social Icon